Vitré Avec le groupement d'employeurs, les patrons partagent leurs salariés

Le groupement d'employeurs peut être une solution pour répondre aux besoins des chefs d'entreprise. Ainsi, un salarié peut travailler pour plusieurs patrons en même temps. Helys cherche à faire connaître ce concept aux entreprises du Pays de Vitré.

25/11/2016 à 11:15 par Benjamin Chenevière

Jean-Pierre Tual (cuisines Schmidt Vitré) collabore avec Helys et sa directrice Caroline Thieffry depuis trois ans -
Jean-Pierre Tual (cuisines Schmidt Vitré) collabore avec Helys et sa directrice Caroline Thieffry depuis trois ans.

Le lundi dans une entreprise, le mardi dans une autre. Et ainsi de suite… Le principe peut séduire. Il peut surtout permettre à chaque partie, salarié et patron, d’y trouver son compte. L’un dans la gestion de sa masse salariale, l’autre dans son organisation entre travail et vie privée.

Quinze entreprises locales partenaires

C’est ce que propose le groupement d’employeurs à ses entreprises adhérentes. Créé à Rennes il y a dix ans, et désormais installé à Vern-sur-Seiche, Helys a développé l’emploi partagé auprès d’une centaine de structures partenaires. Parmi elles, quinze entreprises du Pays de Vitré dont Techno Papier (Vitré) ou Socah Hydraulique (Châteaubourg). Avec « le potentiel pour faire plus », estime Caroline Thieffry, directrice d’Helys.

Selon son expérience, 80 % des emplois créés dans les entreprises adhérentes « n’auraient jamais existé sans le groupement d’employeurs ». Helys recrute, gère la partie administrative et répond à un besoin à durée indéterminée « contrairement à l’intérim ».

« Pas besoin d’un temps plein »

Patron des cuisines Schmidt à Vitré, Jean-Pierre Tual est aussi administrateur d’Helys et son ambassadeur dans le Pays de Vitré. Depuis trois ans, il montre l’exemple. « J’avais perdu ma comptable et je n’avais pas forcément besoin d’un temps plein pour la remplacer. Je me suis alors tourné vers la CCI, qui m’a dirigé vers Helys. »

C’est ainsi qu’une comptable est venue occuper un poste dans son entreprise, à raison d’une demi-journée par semaine. « Quelqu’un de rigoureux qui s’est très bien adapté », apprécie Jean-Pierre Tual. L’avantage, c’est qu’en fonction des besoins, le temps de travail de la comptable a évolué. « Il est désormais d’une journée et demi par semaine. » Le reste de son temps est partagé avec une entreprise de Châteaugiron et une autre de Chantepie.

« Du gagnant- gagnant »

Caroline Thieffry informe que « beaucoup de salariés souhaitent avoir un 80 % ». Qu’à cela ne tienne. « On va jusqu’au temps choisi des personnes. C’est du gagnant-gagnant. Helys est là pour jongler entre les plannings et trouver des arrangements. »

D’après la directrice, bon nombre d’entreprises auraient intérêt à s’orienter vers ce genre de formule. C’est pourquoi elle lance un appel aux patrons du Pays de Vitré. « Nous ciblons particulièrement les entreprises de 5 à 70 salariés. »

Une conférence le 1er décembre
Helys organise une conférence sur le thème La loi travail pour les nuls, jeudi 1er décembre à partir de 19 h, à l’Esat Sévigné, 11 rue de Plagué à Vitré. L’intervenante sera Laurence Martin, juriste spécialiste en droite du travail. « La soirée est ouverte aux chefs d’entreprise et à toutes les personnes chargées de recrutement. »

35500 Vitré

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Votre journal cette semaine

Vitré - Lundi 20 févr. 2017

Vitre
Lun
20 / 02
12°/7°
vent 28km/h humidité 94%
Mar11°-7°
Mer12°-7°
Jeu12°-7°
Ven9°-3°

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter
Résultats sportifs de votre région
Go