Libertinage en Pays de Vitré : Bérénice est « adepte de la pluralité masculine »

Bérénice, 45 ans réside dans le Pays de Vitré. Elle explique pourquoi et comment elle s’est mise à fréquenter les clubs libertins.

Dernière mise à jour : 25/06/2013 à 17:08

Les libertins fréquentent des clubs comme La Petite cheminée à Saint-Aubin-du-Pavail ou Le Déclycx à Bain-de-Bretagne (photo).
Les libertins fréquentent des clubs comme La Petite cheminée à Saint-Aubin-du-Pavail ou Le Déclycx à Bain-de-Bretagne (photo).

Depuis quand pratiquez-vous le libertinage ?
Depuis 5 ans. J’ai connu le milieu par le biais de Gilles, patron de La Petite cheminée (à Sant-Aubin-du-Pavail).
Qu’est-ce qui vous a poussée à commencer ?
J’étais en situation de divorce à l’époque et j’ai tout simplement eu envie d’essayer.
Qu’avez-vous ressenti la première fois ?
J’étais aux aguets ! Je me demandais comment ça allait se passer, comment je devais me comporter. Mais j’ai eu un parcours particulier puisque j’avais un initiateur. J’ai observé petit à petit. J’avais le droit de passer derrière le bar, ce qui m’arrangeait parfois. Et quand j’en avais envie, je repassais de l’autre côté.
Et depuis, vous y retournez souvent ?
A une époque, j’allais à La Petite cheminée un week-end sur deux. Ça devenait addictif ! J’y vais moins régulièrement maintenant.
Par quoi êtes-vous attiré dans la pratique du libertinage ?
J’ai pratiqué durant longtemps la pluralité masculine. C’est ce que je préférais. Mais j’en ai un peu fait le tour. J’aime la nouveauté, me lancer des défis. Pourquoi pas essayer tout ce qui est soumission. J’aimerais aussi accompagner des gens dans la découverte du libertinage. Aujourd’hui, je veux rassembler des personnes et partager mes désirs de jeux. J’ai aussi envie de comprendre comment chacun avance dans sa sexualité.
En tant que femme, cela doit être encore plus compliqué de franchir la porte des clubs libertins ?
Aujourd’hui, j’ai le sentiment que les femmes viennent seules un peu par défaut. Mais une femme, c’est mieux si elle peut venir accompagnée. L’idéal, c’est qu’elle puisse avoir totalement confiance en un homme. Dans un couple, l’homme doit aller au rythme de la femme.

« Mes enfants m’ont vu ramener deux hommes à la maison »

Est-il possible de trouver l’amour dans ce genre d’endroit ?
Je n’ai pas envie de perdre mon temps avec ça. Les rencontres individuelles ne m’intéressent pas. En revanche, on rencontre des personnes qui ont d’autres passions communes, alors des amitiés peuvent naître.
Avez-vous des enfants ?
Oui, deux adolescents.
Sont-ils au courant ?
Je ne leur en parle pas. Mais ils m’ont déjà vu ramener deux hommes en même temps à la maison.

  1. [...] Libertinage en Pays de Vitré : Bérénice est « adepte de la pluralité masculine » [...]
  2. G. Henry
    26 juin 2013 10:19
    Toutes les petites misères de la nature humaine. A croire que c'est ça ou les bouffonneries de la télé. Vive la France, vive la culture, vive la télé, vive les clubs de vacances, vive les étables.

À Feuilleter

Une Maison Deco 35
Les archives

Revue de web

    fournis par Google